New-York City in B&W

Posted on

Manhattan en vision argentique

Regarder différemment

Ce qui frappe la première fois quand on arrive à New-York City, ce n'est pas obligatoirement la hauteur des immeubles.C'est plutôt la lumière, sa réverbération sur les grandes façades de baies vitrées. La couleur des matières, des vitres prend un tout autre aspect.Mais en vision argentique et de surcroit en Noir et Blanc, c'est bien plus tard que le rendu photographique opérera et se révélera selon la propre vision du photographe.

De retour aux sources

Plutôt attiré par les lignes et les scènes, ma vision N&B argentique est pour ce voyage encore que très peu aiguisée. Il y a bien longtemps que le vénérable Minolta X700 est sorti de son étagère. Mais l'idée d'un retour aux sources avait un double but : celui de retrouver des gestes et des analyses propres à cette technique de prise de vue ; et celui de tester l'objectif un peu fatigué.

A Manhattan, ce n'est pas l'activité qui manque. Passants, travailleurs, cyclistes, voitures, sont autant de sujets d'intérêts variables. Sur le plan architectural, l'inventaire n'est plus à faire. La majeure difficulté a été de faire rentrer mon champ de vision dans un 45 mm (seul objectif embarqué à monture Minolta). Qu'importe, l'orientation scène de rue s'est rapidement imposée d'elle même.

Ce fut aussi l'occasion de travailler l'hyperfocal, pour augmenter la réactivité,...mais pas toujours !...

Et le résultat alors ?

Le grain du 400 iso (Ilford HP5) fait toujours, à mon sens, un bel effet.
Professionnellement méticuleux sur la netteté, je déchante par moment sur mes réglages d'hyperfocale ou même de quelques mises au point.
Maintenant, cela reste de beaux souvenirs figés dans le temps. La satisfaction se déplace sur d'autres aspects...
C'était aussi les vacances !

Liens :
Voir plus de Noir et Blanc de New-York City
Voir plus de photos Couleur de New-York City

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *